Fairy Tail RPG Magical World

Bienvenue dans l'univers magique de Fairy Tail. Etes vous prêts pour l'aventure ?
 
AccueilPortailRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez| .

Hitomi Okashii, Dark Rose au service de Blue Pegasus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Invité
Invité






MessageSujet: Hitomi Okashii, Dark Rose au service de Blue Pegasus Lun 29 Juil - 20:33


Hitomi Okashii

« Dis, c'est quoi le bonheur ? »



Nom : Okashii
Prénom : Hitomi Akemi Shinkirô
Surnom : Dark Rose
Age :
Orientation sexuelle: Bissexuelle
Guilde : Blue Pegasus

Arme(s) :Un fouet hérissé de ronces et des griffes à fixer sur ses doigts comme des chevalières
Détails importants :
Personnage de l'avatar : Ciel, Comte de Phantomhive

Magie



Magie(s) : Magie des Illusions, et si deuxième magie, Magie du Son
Descriptif de la magie :


Caractère



Écrire ici (10 lignes minimum)


Physique



Écrire ici (10 lignes minimum)


Histoire



Hitomi est née une nuit de tempête de neige, en hiver. Beaucoup de gens sont mort pendant cette tempête, suite à un éboulement non loin. Mais la petite cabane de la famille Okashii fut épargnée par la neige, et nul ne sait pourquoi. Etait-ce la Mort qui, en voyant le petit être à naître, décida d'épargner la famille ? Peut-être. En tout cas, les faits sont là. Le dernier jour d'une année mystérieuse, dans un village à la localisation tout aussi mystérieuse, naquit Hitomi. Elle était minuscule pour une nouvelle-née, aveugle de surcroit. Quel avenir pourrait-elle bien avoir, dans ce monde qui, déjà se troublait ? Ses parents, simples marchands de vêtements, pleurèrent son avenir inexistant. Car ils aimaient déjà leur fille, la chair de leur chair, de tout leur coeur.
Physiquement, son développement était lent, elle restait prostrée et faible. Mais mentalement, c'était tout le contraire. Âgée d'un an à peine, elle parlait déjà de manière relativement claire, et commençait déjà à raisonner. Génie auditif et tactile coincée dans un corps trop fragile. Fleur de l'âme condamnées à ne jamais s'épanouir.
Âgée de deux ans, elle commença à peine à marcher, mais cela lui causait de grandes douleurs. Ses parents l'emmenèrent chez un médecin réputé, malgré leur manque de moyen. Celui-ci laissa tomber le diagnostic suivant : Les muscles, les veines et les os d'Hitomi étaient d'une fragilité si grande que c'était étonnant qu'on ait pu la mettre au monde. Elle devrait suivre un entrainement de renforcement physique très particulier, si on voulait lui donner une chance de survivre à sa croissance. Le renforcement coûtait extrêmement cher, mais cela importait peu, pour les parents d'Hitomi. Ils payeraient. Pour elle.
Hitomi avait trois ans, quand elle commença son apprentissage. Exercices, toujours, sans cesse. Étirements, toujours, sans cesse. Musculation, toujours, sans cesse. Renforcements, toujours, sans cesse. Malgré cette routine peu appropriée à une enfant, jamais elle ne se plaint. Elle exécutait ses exercices en y mettant toute sa volonté. Elle voulait entendre la joie de sa maman, la fierté de son papa. Mais comment aurait-elle pu savoir que les vingt pas qu'elle pouvait effectuer seule, après un mois de travail acharné, étaient dépassés par les enfants de son âge depuis des lustres ? Elle l'ignorait bien sûr, mais au fond d'elle, elle était consciente qu'il lui manquait quelque chose. Car son esprit était bien plus vieux, bien plus sage, que son corps. Cela la faisait souvent souffrir, d'ailleurs, de posséder une infinité de savoirs instinctifs, que son enveloppe charnelle n'aurait dû acquérir qu'après de longues années d'expérience, et de voir en même temps ladite enveloppe rester cantonnée à une faiblesse sous-humaine.
Puis elle arriva, difficilement, dans sa quatrième année. Pourquoi difficilement ? Parce qu'elle faillit mourir deux fois. Oui, sur l'année écoulée, deux jours, un en été, et un proche de son anniversaire, ses parents la trouvèrent, immobile, les muscles tétanisés, les lèvres bleutées, le souffle presque inexistant, de faibles battements de coeur agitant à peine sa maigre poitrine. Aussitôt, ils appelèrent le médecin de la famille, qui réussit à la ranimer presque par miracle. Un miracle qu'il réussit deux fois, d'ailleurs, puisqu'Hitomi vit encore. Mais de justesse, comme il le signifia à ses parents, car ses crises de tétanie extrêmes avaient été provoquées par l'entrainement, trop fort pour son corps. Néanmoins, et ce fut là son voeu, l'enfant poursuivit ce renforcement, puisant sa force absente dans une volonté aussi infinie que le nombre d'étoiles dans le ciel.
Cinq ans. Cinquième année de survie, tant bien que mal. Cinq années à chercher un souffle trop peu présent, dans des poumons à peine développés. Cinq années à tenter de donner aux muscles une force qu'ils ne possèderont jamais. Cinq années, à tenter d'offrir à deux prunelles mortes, autre chose que des ténèbres infinies. C'est au tout début de sa cinquième année qu'elle se découvrit un talent pour le chant. Avec ses parents, elle était allée dans un petit restaurant du village reconstruit, pour fêter son anniversaire. C'était sa première vraie sortie, et elle en était heureuse. Enfin, elle pouvait respirer librement l'air glacé, sentir le vent délier ses longs cheveux, rire, et entendre l'écho infini de ce rire, sur les maisons alentour. Ce fut donc dans un petit restaurant sans prétention qu'elle apprit ce qu'était la musique. En effet, ce soir-là était tenu le concerto d'un pianiste assez peu connu, mais au talent fou. L'apéritif et l'entrée se déroulèrent dans la discrétion, il jouait des airs doux mais peu remarquables. Puis vint une musique qui frappa Hitomi à l'âme. Prise d'une impulsion soudaine, elle se leva et chanta sur les notes de l'artiste :

- Ki o tsukete
Kami-sama wa miteru
Kurai yomichi wa
Te o tsunaide kudasai
Hitori de tooku ni te mo
Itsumo mitsukedashite
Kureru shitteru koto wa
Zembu oshiete kureru
Watashi ga oboetenakute mo
Nando demo
Oshiete kureru
Demo zembu wakatte
Shimattara dô sureba… Ii no?


Elle ne savait même pas ce qu'elle chantait. Mais une chose était sûre : Toutes les voix du restaurant s'étaient tues, tous les regards convergeaient vers ce petit être fragile, qui tirait de sa cage thoracique des notes d'une pureté sans nom, se lançait dans des trilles dont la clarté coupait le souffle de qui en était frappé, cette enchanteresse qui se jouait des altos et sopranos pour naviguer sur ces deux terres de gammes et d'arpèges. Des larmes fleurirent, que des mouchoirs cueillirent, comme tant d'hommages cristallins à cette beauté qu'aucun mot n'aurait su décrire avec une justesse parfaite. Puis sa voix se tarit, dans un souffle erratique, soupir gelé sur un miroir d'argent. Ses yeux se rouvrirent, aveugles, d'un violet aussi profond que sage. Elle sourit doucement, heureuse, exaltée par la musique. Quelqu'un frappa dans ses mains une fois, et ce fut comme le signal d'applaudissements déchainés, qui durèrent un long moment. Éberluée, elle battit des cils, ne sachant pas pourquoi tout le monde faisait claquer ses mains. Elle ne se rendait pas compte de son propre talent.
Cette année aurait dû être marquée d'une pierre blanche, d'un symbole de paix, de douceur, qui annoncerait le bonheur à venir. Mais il n'y eut qu'une pierre noire, pour la mort, la souffrance, la peine, une pierre noire qui vibra tant et tant de la joie d'entendre des hurlements de souffrance. Car ce qui allait arriver ne serait d'infinies ténèbres.
Une nuit, la cabane des Okashii s'agita d'un long et unique hurlement. Puis trois formes sombres, dont l'une portait comme un petit sac sur l'épaule, se laissèrent avaler par le silence des ténèbres. Dans la cabane, juste deux cadavres, lacérés, défigurés. L'homme portait encore son baillon, mais celui de la femme avait glissé dans une trainée écarlate, ce qui expliquait son unique cri d'agonie. Et l'enfant, la petite aveugle, le rossignol d'argent, avait disparu...
Hitomi reprit conscience bien des heures plus tard, et il avait fallu qu'un mage la ranime. Mais ce n'étaient pas le médecin du village et ses parents, dont elle percevait l'odeur. C'étaient trois inconnus qui parlaient fort, avec des voix qu'elle percevait comme chargées de menaces.

- Eh, la gosse se réveille.
- 'Tain, c'pas trop tôt...
- Du coup, on fait quoi ? On la laisse au maître, ou on joue un peu avec avant ?
- Fais pas le con, tu sais que le maître veut ses petites proies intactes.

Hitomi se crispa. Elle avait beau n'être qu'une toute petite enfant, elle savait très bien ce que signifiaient les mots de ces hommes. Elle avait entendu dire, par ses parents inquiets, que dans le village voisin avaient lieu des rapts d'enfants, et que les parents étaient tués. Cela voulait donc dire, puisqu'elle était là, prisonnière, qu'il y avait nonante-cinq pour-cents de chances que ses parents soient morts. Elle baissa la tête, ravalant un sanglot. Elle savait, quelque part, ce qui allait lui arriver. Et le pire, c'est qu'elle savait n'avoir aucune, vraiment aucune chance d'en réchapper.


Test Rp



Écrire ici (20 lignes minimum)



Prénom/Pseudo : Yuuki
Ton age  : 16 ans
Comment as-tu connu le forum ? : bonne question ._.
Que penses-tu du forum ? : Je lui prédis un bon avenir ^^
Codes du règlement  : Azu' Valide
Autre chose ? : Une tasse de thé ?


© Yamashita sur épicode



Dernière édition par Hitomi Okashii le Lun 29 Juil - 21:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Maître Du Jeu
Maître incontesté


Messages : 15
Date d'inscription : 13/05/2013
Localisation : Omniprésent




MessageSujet: Re: Hitomi Okashii, Dark Rose au service de Blue Pegasus Lun 29 Juil - 20:39

Deenasty te souhaite la bienvenue. A partir d'aujourd'hui tu as trois semaines pour finir ta fiche. Détaille bien chaque partie et n'hésite pas à contacter le staff en cas de besoin.

-Deenasty : Ange, Princesse & Esclave à temps partiel. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fairy-tail-mage.forumactif.org
♦ Fondatrice Masochiste (D) ♦

avatar

Azura Reira
♦ Fondatrice Masochiste (D) ♦


Messages : 263
Date d'inscription : 27/06/2013
Age : 19
Localisation : Dans une guilde


Carnet de voyage
Expérience:
0/475  (0/475)
Réputation :
0/100000  (0/100000)
Magie: Magie du Cristal


MessageSujet: Re: Hitomi Okashii, Dark Rose au service de Blue Pegasus Lun 5 Aoû - 10:34

Bienvenue,du nouveau ?

_________________

La vie n'est qu'un long rêve dont la mort nous réveille.

J'ecris en #ff66ff

Merci Domi:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♦ Fondatrice Masochiste (D) ♦

avatar

Azura Reira
♦ Fondatrice Masochiste (D) ♦


Messages : 263
Date d'inscription : 27/06/2013
Age : 19
Localisation : Dans une guilde


Carnet de voyage
Expérience:
0/475  (0/475)
Réputation :
0/100000  (0/100000)
Magie: Magie du Cristal


MessageSujet: Re: Hitomi Okashii, Dark Rose au service de Blue Pegasus Lun 12 Aoû - 12:29

Du nouveau ? Dernière relance avant archivage

_________________

La vie n'est qu'un long rêve dont la mort nous réveille.

J'ecris en #ff66ff

Merci Domi:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: Hitomi Okashii, Dark Rose au service de Blue Pegasus

Revenir en haut Aller en bas

Hitomi Okashii, Dark Rose au service de Blue Pegasus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Description de Blue Pegasus
» Une enfant à Blue Pegasus ?!
» Blue Pegasus
» Sauvetage d'une équipe (Mission Blue Pegasus - Rang B)
» Pêche, Pomme, poire, abricots ... [ Akumu Shin PV Hitomi Okashii ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG Magical World :: Préface :: Présentation :: Présentations abandonées-