Fairy Tail RPG Magical World

Bienvenue dans l'univers magique de Fairy Tail. Etes vous prêts pour l'aventure ?
 
AccueilPortailRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez| .

Jackpot 777 [Pv Calvin Tartaros & Skan Shinikage]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
♦ Membre de Raven Tail ♦ (A)

avatar

Yû Alicia
♦ Membre de Raven Tail ♦ (A)


Messages : 19
Date d'inscription : 26/08/2013
Age : 19


Carnet de voyage
Expérience:
0/3100  (0/3100)
Réputation :
0/100000  (0/100000)
Magie: Invocation d'armes~


MessageSujet: Jackpot 777 [Pv Calvin Tartaros & Skan Shinikage] Mer 4 Sep - 15:46



Je dormais, roulé en boule au milieu des couettes chaudes et moelleuses du petit lit dans lequel je me trouvais, repensant aux affreuses journées précédentes. Tout le remue-ménage qui s’était déroulé à Raven Tail ces derniers jours m’avait littéralement épuisé. L’ensemble des membres de la guilde des corbeaux s’étaient mis à croasser plus fort que d’habitude, ce qui m’avait facilement mis sur les nerfs. Plus ennuyeux, alors que je m’étais lentement dirigé vers le panneau d’affichage et ses patchworks de missions, me frayant un chemin parmi tous ces imbéciles de grande taille, mon ventre s’était mis à gargouiller pour me rappeler que j’étais en manque de mon sucre adoré. Pire encore, quand ma main s’était approchée d’une mission de Rang B avec une récompense alléchante, mon partenaire de mission, Calvin, s’en était saisi au même moment.

S’en est suivi une très longue querelle. Nous étions en désaccord sur quelques broutilles concernant la mission. Alors, perdant mon sang froid, je lui ai volé l’affiche des mains et je suis parti sans un mot. Je me souviens avoir longuement soupiré d’exaspération après cela... Mais quelque part je m’en veux terriblement.

Un bruit désagréable me tira brusquement de mon doux sommeil réparateur.

"Hm. Laissez-moi tranquille…"

Après une dizaine de sonneries stridentes de plus, le réveil magique se retrouva encastré dans le mur d’en face. Sortant du lit à contrecœur en serrant mon lapinou rose au plus près de moi, je pris le réveil qui m’avait cassé les pieds et le sortit doucement de la large fissure que j’avais provoquée: une réparation de plus à mes frais. Jetant un regard furtif vers le cadran, je m’aperçus qu’il était déjà en morceaux-encore quelque chose à payer ?- mais que l’heure y était toujours visible. Les premiers mots qui me vinrent à l’esprit étaient : Purée.Tôt. Bien trop tôt pour espérer voir fuser des idées brillantes dans mon cerveau autres que « chocolat powaaaa». Il était 8H30 du matin et honnêtement, j’étais d’une humeur massacrante. La prochaine personne que j’allais croiser était un homme mort. Ou l’équivalent.

J’ouvris mes yeux l’un après l’autre pour les habituer à la luminosité ambiante. Il faisait déjà clair. Insultant l’univers tout entier pour m’avoir levé de trop bonne heure pour mon horloge interne, j’attrapai ma sacoche et en sortis mes vêtements de rechange. Soit : un slip propre, une chemise initialement blanche devenue rose à cause d’une manipulation ratée et un jean noir. Je les enfilai rapidement et descendis au rez-de-chaussée, mon odorat m’avertissant de la présence d’un petit déjeuner. Dans la grande salle qui faisait office de bar/restauration pour ceux qui avaient loué une chambre pour la nuit se tenait une grand-mère serveuse derrière le comptoir. Essayant de réduire au minimum mes pulsions meurtrières du matin, je m’installai sur la chaise haute devant moi. Mon ventre se mit à gargouiller. Je fixais longuement la dame en face de moi avec mon regard j’ai-faim-alors-laisse-moi-manger-si-tu-veux-survivre. Bon, il me restait bien quelques jewels dans ma bourse mais je préférais les économiser. Surtout avec la mission de ce soir...

Contre toute attente, la vieille femme éclata de rire et me tendit une assiette remplie de  croissants:

"Tu m’as l’air d’avoir une bonne bouille. Allez, c’est offert par la maison mon garçon."

J’étais choqué. Premièrement elle n’avait pas eu peur de mon regard noir de-la-mort-qui-tue, chose extrêmement rare. Deuxièmement, elle m’avait nommé « mon garçon », ce qui avait franchement du mal à passer. Mais je ne pouvais pas vraiment lui en vouloir après m’avoir offert une assiette pleine de gâteries non ? Ah mince. Dois-je lui parler du gros trou dans le mur de la chambre ?

Le reste de la journée s’était déroulé dans le plus grand des fiascos. Je ne vous parlerai pas du pot de fleur que j’ai failli recevoir dans la figure alors que je marchais tranquillement sur le trottoir, ni de de la boutique à confiseries qui m’a jeté à la porte, ni même mon lapin rose qui a fini avec de la bave d’un gamin qui voulait jouer avec. Nouveau soupir.

Il était maintenant 18H30 d’après l’horloge du quartier. Et je priais secrètement pour que ma malchance du jour s’arrête. Je me dirigeai vers l’immense Casino d’Hôsenka, lieu de la mission. Apparemment c’était le début d’un grand gala international. Cela impliquait une augmentation de la fréquentation, plus d’argent (sale) qui circule mais aussi des personnalités importantes à protéger. C’était sur ce dernier point que consistait la mission  commandée par le responsable, Erwan Von Shaft. Je retenais un rire : Comme j’avais hâte de voir sa tête ! S’agissait-il d’un idiot grassouillet et pourri par le pouvoir qui dirigeait cet endroit ou bien un vieux sénile qui aimait manipuler ses collaborateurs ? Bonne question. Les casinos n’étaient pas ma tasse de thé mais plutôt celle de Calvin, alors je n’avais jamais rencontré cet homme. Mais je parierais sur la première option.

A l’entrée du Casino, j’avais présenté l’affiche de la mission aux gardes. Ils avaient levé un sourcil lorsque je leur avais dit que j’étais un des mages demandé. D’abord hésitants, ils m’ouvrirent la porte. S’ils croyaient que je n’entendais pas leurs fous rires concernant ma chemise rose, ils se fourraient le doigt dans l’œil.

Mon attention se reporta sur la scène qui s’étendait devant mes yeux. J’étais stupéfait. La salle de jeux faisait au moins cinq à six fois celle de la guilde. Des cartes s’échangeaient dans les mains moites des joueurs anxieux. Pendant que je traversais l’allée principale, j’ai croisé un nombre fou de personnes différentes. A une table de poker, la femme à droite du donneur regardait ses deux cartes. C’était à son tour de s’aligner ou de se coucher sur une mise de plus de deux millions de jewels. La somme était astronomique ! Avec tout cet argent je pourrais acheter toutes les pâtisseries du monde ! Seulement, la demoiselle aux talons hauts semblait en détresse. Rien qu’en observant son visage crispé, je pouvais facilement dire aux autres joueurs que sa main de départ était mauvaise. Mais elle avait décidé de forcer la chance et de surenchérir en espérant que sa tentative de bluff allait la sauver. Après avoir hoché les épaules, je continuai d’avancer. Un homme se tenait près de la machine à sous à côté de moi. Il avait inséré deux jewels à l’intérieur. Il tourna la poignée, priant pour obtenir la combinaison magique. Malheureusement pour lui, il n’avait rien gagné du tout. Mais semblant croire à sa bonne étoile, il rejoua encore.

Bonne nouvelle. Je ne suis pas le seul frappé par la malchance.

Fatigué de ce tumulte, j’avais décidé de me reposer contre un mur. Un sourire s’afficha sur mon visage. Un homme fort et musclé s’approcha discrètement de moi et me murmura à l’oreille :

"Je suis désolé. Le gérant est occupé par des affaires et notre invité de marque n’est pas encore arrivé. Quand à vos coéquipiers… "

Il prit une courte pause avant d’énoncer la suite :

"Ils ne se sont pas encore présentés. "

Il s’éloigna en s’excusant du dérangement.

Tiens donc, j’étais le premier arrivé ? Un très long soupir franchit mes lèvres. Eh bien la soirée allait être extrêmement prometteuse ! Je m’assis sur le sol rouge du Casino, ressortant mon vieux lapin rose. Mon manque de sommeil se faisait de plus en plus sentir. Les bruits environnants m’épuisaient. Les jetons, les mélanges des cartes, le brouhaha des personnes qui discutaient m’assommaient. Ma tête devenait lourde, si lourde…

Des bruits de pas me tirèrent lentement de mes songes. Pendant combien de temps m’étais-je assoupi ? Une heure, peut-être deux ? Mince, et si l’invité était déjà là ?! Et la mission ?! Je relevais rapidement la tête pour croiser les yeux du nouvel arrivant.

-Hm...Bonsoir ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Skan Shinikage
♦ The Crow ♦ (C)


Messages : 72
Date d'inscription : 21/08/2013
Age : 22
Localisation : Quelque part ^^


Carnet de voyage
Expérience:
0/750  (0/750)
Réputation :
0/100000  (0/100000)
Magie:


MessageSujet: Re: Jackpot 777 [Pv Calvin Tartaros & Skan Shinikage] Lun 30 Sep - 15:19

Skan était tranquillement assis par terre dans un coin a reflechir en sirotant une bonne bouteille de saké comme a son habitude. rien ne semblais pouvoir le deranger, aucune mission, personne pour l'emmerder, bref, le rêve ! Du moins ... c'est ce que le jeune mage aux yeux rouges espéré du plus profond de son être. Mais bon, comme d'habitude, quelque chose allait encore le deranger dans son doux repos. La serveuse de Lamia Scale arriva et dit :

"- Bonjour Skan, tu va bien ?"

Non pas que Skan détesté foncièrement cette jeune femme mais bon a chaque fois qu'elle venait c'était pour ...

"- Dis-moi, est-ce que tu pourrait te charger d'une mission s'il te plais ? tout le monde est deborder a la guilde, merci !"

Trop tard ... Skan s'était encore fait piégé par la demoiselle. Refusé aurais était très mal vu au vu du sourire enjoué de la jeune femme et il se serais fait encore engueulé pendant des heures ... dans un souffle totalement blasé, Skan répondit:

"- Si tu veux ...."

Et c'était reparti pour un tour ! Y'avait pas moyen d'être tranquille deux minutes dans cette guilde ... Quoique le mage était la depuis le matin ... mais bon, se levé était une vrai corvée. Après un effort inouïe, il reussit enfin a se levé et prit péniblement la première affiche de mission qui passé par là. Hosenka ? Bonne pioche, c'était trop loin, ce qui arrangé pas mal Skan.

Il se mît donc en route pour le lieu de rendez-vous mais bon ... il ne pût s'empeché de trainer dans quelques bars en route ... Bah ... il eût juste ... Une heure de retard ?!! bah pas grave au final, le jeune mage s'en fichait royalement. Une fois arrivé au casino, lieu qu'il haïssait particulièrement a cause du bruit immonde qu'il y avait en permanence, Une homme costumé, un vigil sans doutes, l'aborda:

"- bonjour Monsieur, on m'a charger de venir vous chercher pour vous amené pour que le gérant vous explique un peu mieux votre mission mais pour l'instant, il est un peu occupé, veuillez patienter un peu a côté du jeeune homme la-bas, il sera l'un de vos coéquipiés pour cette mission"

Quoi ? des coéquipiés ?!! Oarfff ... quelle plaie .... mais bon, il fallait faire bonne figure et Skan s'installa tranquillement a non loin du jeune homme. Soudain ce dernier lui dît:

"-Hm...Bonsoir ?"

Qu'est-ce qu'il voulait celui-la ? ... Skan n'avait pas du tout envie de tapette la causette avec cet inconnu et il l'ignora complement et ferma les yeux, en attendant que la mission commence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♦ Heartless Paradox ♦ (A)

avatar

Calvin Tartaros
♦ Heartless Paradox ♦ (A)


Messages : 169
Date d'inscription : 27/07/2013
Age : 20
Localisation : Troisième table de blackjack en entrant à gauche, casino d'Hôsenka


Carnet de voyage
Expérience:
387/3100  (387/3100)
Réputation :
0/100000  (0/100000)
Magie: Contrôle du sang


MessageSujet: Re: Jackpot 777 [Pv Calvin Tartaros & Skan Shinikage] Mer 2 Oct - 13:54

Lorsque Calvin franchit le seuil du headquarter des corbeaux, c'est à peine si son coéquipier le reconnut, trop occupé à aligner correctement ses pieds en vue d'éviter un tatouage forcé des motifs du sol sur l'intégralité de son faciès, quant à le saluer... Même s'il avait voulu tendre son poing frêle en quête d'un check, il n'aurait certainement pas réussi à faire obéir ses muscles... Calvin s'amusait discrètement de cette situation cocasse, très certainement due à un réveil cataclysmique de la part du polisson, ''adulte'' autoproclamé qu'était cette petite tête de mule blonde. Le Mad Puppeter s'approcha du tableau des missions en écoutant les déblatérations pitoyables des moutons parqués bien sagement sur leurs sièges... ''Vivement qu'on recrute un archiveur pour avoir un tableau de missions magique et histoire de...'', ''...t'as entendu parler du..'' et autres inutilités futiles et à la fois indispensables pour régir la vie des cafards. Après un rapide coup d’œil à la demande du marché par dessus la tête blonde du faucheur cinglé sur les bras duquel il laissait plus volontiers reposer sa vie que n'importe qui d'autre, il constata que la demande dont lui avait parlé Erwan était enfin arrivée, et avec moins de retard que d'habitude, si on la comparait aux autres, qui traversaient souvent le désert oublié avec au moins trois jours de retards sur les autres guildes. Désireux d'en savoir plus que ce que lui avait déjà confié en privé von Shaft l'avant veille à Hôsenka, il se saisit de l'affichette pour l'examiner alors que le bras frêle et engourdi de Yû s'en approchait. En se rendant conte que le second Madness Reaper l'avait devancé, le jeune homme sembla d'un coup se réveiller et se tourna rapidement, une expression agressive clairement dirigée à son sadique de coéquipier. Calvin se contenta de lui sourire en retour et de le lancer sur le sujet de la mission, jugeant qu'il avait recouvré suffisamment de ses esprits pour réfléchir efficacement.

-C'est pour demain soir, c'est du gâteau, Erwan est respecté, craint et toujours ''bien entouré'' tandis que notre cher Comte de Litchkielgk, C'est un trentenaire vigoureux et athlétique, sans vrais ennemis ni réel engagement politique, et Hôsenka n'est pas réputée pour être mal fréquenté, quant au gala, c'est assez prestigieux, seuls les invités et le personnel passe sans se soumettre au contrôle draconien des videurs particulièrement bien briefés pour l'occasion, je le sais parce que je n'ai pas pu rentrer l'année dernière, je leur ai dit que j'étais ami du responsable de  la sécurité mais il était trop occupé pour qu'on m'autorise à le voir...

Yû demanda si dans ce cas il pourrait venir avec son lapin... Ce que Calvin n'envisageait en aucun cas, même si ça l'avait fait sourire mais pas plus. Manifestement vexé, Yû s'engagea dans une confrontation argumentative passionnée, qui dériva rapidement sur une carnet complet des doléances de Yû et se termina par la perte de sang froid de ce dernier qui lui subtilisa violemment l'affichette pour s'enfuir avec la tête baissé, ce qui laissa le marionnettiste, perplexe...
*Un pantin articulé bien vif et imprévisible... Si jamais j'essayais d'y accrocher des fils, ils ne tiendraient pas bien longtemps...* C'était un fait et cela le frustrait terriblement et à la fois lui rappela combien le monde était bien fait, parmi les rares personne qu'il ne pourrait jamais manipuler, comptait la seule qu'il n'avait jamais eu envie d'asservir... Il fut pris d'une crise de rires en sortant de la guilde...

Prévoyant une chambre d'hôtel dans la ville au casino depuis les 3 semaines d'avance qu'il avait dû prendre en réservant pour obtenir une place la nuit précédent le grand gala d'Hôsenka, le Madness Reaper aux cheveux verts passa la soirée et la nuit dans la salle de jeu qui devait abrité, une vingtaine d'heures plus tard, une myriade d'invités plus prestigieux les uns que les autres, dont le comte de Lichkielgk, dont il serait tenu d'assurer la sécurité. Après une conversion très généreuse de ses joyaux en crédits casino, il entama une longue nuit de poker qui fut très infructueuse, norme récurrente chez Calvin, entrecoupée de brève séances de beuverie modérée et de blackjack perdant, l'enfant maudit décida de se concéder quelques trois heures de sommeil pour récupérer en vue d'une journée chargée.

Naturellement frais et reposé, Calvin se leva a neuf heures et dix-huit minutes, avala un léger petit déjeuner composé de deux tranches de pain toasté nature, et se dirigea vers le casino ou il avait rendez-vous à neuf heurs et demi avec von Shaft, mais arrivé avec une minute d'avance, il fit un petit blackjack perdant puis se dirigea dans les locaux du responsable de la sécurité, dont il franchit le seuil à la seconde où le clocher fit retentir dans la ville la sonnerie de la demi. Il fut salué par Erwan de façon assez familière et ensuite complimenté de n'avoir jamais failli à sa ponctualité aussi précise que le fil des lames qu'il forgeait de son sang en combat. Il serait passé pour menteur s'il avait révélé qu'il n'était éveillé que depuis 11 minutes et quarante-trois secondes... Von Shaft était un homme de stature assez imposante, à la carrure légèrement plus développée que la moyenne, assez séduisant, regard rassurant mais ferme, très expressif, tout comme sa bouche qui feignait aussi bien la naïveté ou la cruauté que notre marionnettiste sadique, à la nuance près que ce dernier savait déchiffrer toutes les mimiques du grand brun, ce qui n'était pas le moins du monde réciproque. Il proposa une tasse de café à son interlocuteur, que ce dernier refusa de façon courtoise, puis il lui apprit que de Litckielgk ne se présenterait en réalité qu'à vingt heures finalement, pour des raisons qu'il n'avait pas spécifiées.

Calvin le remercia de l'information et se cala a une machine a sous avec une bonne réserve de crédits casinos pour y passer la journée, quoi qu'il passa au bar à deux heures cinquante-sept pour prendre un sandwich avant de revenir a la machine qu'il occupait depuis le début de matinée... occupée par une jeune femme.Il l'observa quelques secondes puis se résigna a prendre une autre machine quand il entendit le bruit caractéristique du 7. Il se retourna à temps pour voir s'arrêter un autre 7, et le troisième ne tarda pas... Le Jackpot se constituait évidemment de tout ce que Cal avait misé depuis neuf heures quarante-six. Pendant que la demoiselle criait de joie, Le marionnettiste arbora un air blasé et se retourna en quête d'une table de poker où finir la journée... il joua à perte ainsi qu'à son habitude jusqu'à dix neuf heures vingt-quatre, puis se dirigea vers Yû qu'il avait vu entrer précédemment bien que ce n'eût pas été réciproque apparemment. A moins que le Madness Reaper blond ne le boude encore.. Il n'allait pas tarder à le savoir, et ce n'était manifestement pas le cas.

-Comment tu le sens?
Il firent le point sur les appréhensions à avoir: trop de monde pour se battre efficacement, un client réputé irresponsable, et Yû fit part de sentiments mitigés au sujet du troisième, pas loquace et plutôt distant, un sérieux handicap pour la coordination et le travail d'équipe. Ensuite, Calvin amena Yû à Erwan von Shaft pour le lui présenter, le responsable de la sécurité voulut une démonstration de capacités de Yû, ce a quoi Cal s'opposa formellement, la gestion de ressources magiques, comme il l'expliqua à leur employeur, étant un aspect important du potentiel offensif de son coéquipier, et se porta garant des aptitudes de Yû, ce qui satisfit le responsable. Les Madness Reapers se mirent en quête du troisième participant dont le nom leur était inconnu mais ne le trouvant pas, il se dirigèrent ers l'entrée quand ce fut l'heure pour accueillir le jeune comte. Il eut six minutes de retard.

_________________
Why wouldn't you trust me Invité?

Calvin's theme: Blood
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♦ Membre de Raven Tail ♦ (A)

avatar

Yû Alicia
♦ Membre de Raven Tail ♦ (A)


Messages : 19
Date d'inscription : 26/08/2013
Age : 19


Carnet de voyage
Expérience:
0/3100  (0/3100)
Réputation :
0/100000  (0/100000)
Magie: Invocation d'armes~


MessageSujet: Re: Jackpot 777 [Pv Calvin Tartaros & Skan Shinikage] Dim 6 Oct - 18:28



Oui, mon petit crâne était en passe d’exploser et d’emporter tout sur son passage. Oui, honnêtement j’avais envie de rester au calme, seul dans mon coin à parler à mon lapin. Et pourtant, j’étais coincé là, le ventre tordu.

Ah. Maintenant que je me rappelle. Un homme bizarre s’était installé à ma droite. Je lui avais gentiment adressé la parole tout à l’heure mais il m’avait superbement ignoré. Quelle plaie. Tournant un peu la tête pour mieux le voir, j’habituai lentement mes yeux rougis et fatigués à la lumière artificielle du casino. L’homme avait, d’après mes rapides estimations, à peu près l’âge de vingt ans. Il était beaucoup plus grand que moi, d’environ trente centimètres, mais c’était difficile de juger sa taille, adossé au mur comme il était. De longues mèches noires retombaient sur son visage au teint pâle, presque fantomatique. Mais ce qui me frappa le plus étaient ses yeux d’une couleur magnifique, d’un rouge écarlate qu'il avait clos. Le genre de couleur qui me faisait perdre la tête lorsqu’elle sortait des veines, du moins dans mes mauvais jours. Mauvais comme aujourd’hui non ?

Brusquement mon esprit se remit en route : Eh ? Est-ce qu’il participait à la mission celui-là ? Il n’avait pas l’air bien méchant. Je penchais la tête et haussai les épaules avec un soupir. Puisque l’autre m’avait royalement mis de côté, j’allais faire de même. Lentement, m’étirant comme un petit chat au réveil, je me levai et lui faussai tout aussi royalement compagnie, traversant la salle les yeux levés vers la foule. Absorbé par une partie de blackjack à la table numéro quatre pendant cinq minutes avant de bailler la bouche grande ouverte, je continuai de déambuler comme un zombi, essayant tout de même de trouver un videur qui pourrait m’indiquer si l’invité était arrivé. Pas que j’avais oublié le montant qui m’assurerai une garantie pâtisserie du mois. Et…

Surprise !  LA personne que je n’avais pas envie de croiser aujourd’hui puissance dix : Calvin-chan. Bien que je fusse sûr de sa venue au casino, son lieu de prédilection, je ne m’étais pas préparé à le voir de sitôt.  Cela m’énervait. Et m’attristait à la fois. Je ne savais pas quoi lui dire. Après tout pouvais-je lui dire quelque chose ? Je baissais les yeux, puis, sachant que le deuxième Madness Reaper savait lire dans l’esprit des gens comme dans un livre ouvert, je lui adressai mon plus beau faux sourire, apparemment passé inaperçu et vins à sa rencontre.

-Comment tu le sens ?

Quelle question Calvin ! Mal, très mal. Cet endroit était oppressant et me rappelait la salle de jeux que partageait mon père avec ses sous fifres. Dégoûtant. Je tentais de réprimer un frisson et serrai les poings la tête piégée dans mes vieux souvenirs.

La salle était bondée. Au moins nous étions d’accord sur ce point, bien trop de personnes étaient présentes pour rester dans l’ombre au moment de l’action. Trop de paramètres étaient inconnus pour élaborer un plan qui tienne la route. En plus, chose absurde, le responsable avait expressément demandé des mages au potentiel offensif. Mon regard passa brièvement sur le mur du fond. Il y avait ici cette atmosphère sombre, indéfinissable. Je ne pouvais m’empêcher de penser que quelque chose clochait dans cette pièce, mais quoi ? Je n’étais malheureusement pas voyant. Quant aux mauvais pressentiments c’était plutôt Calvin qui les ressentait en premier. Raaaaah ! Calvin, encore Calvin. Je secouais la tête pour écarter cette idée de mon cerveau. Yû ! Gonfle tes petits muscles et redresse-toi ! Quant au mystérieux troisième homme, c’était une autre affaire. Il n’avait pas bien l’air sociable, on ignorait tout de lui et ne semblait pas très puissant… MAIS ! Que vois-je là-bas ?! Un buffet ! Avec du gâteau! Je sors ma petite cuiller et je cours pour en mang-Argh !

Calvin m’amena au responsable Erwan VonTruc-muche-machin-chouette qui-de-toute-façon-ne-  m'intéressait-pas-le-moins-du-monde. En plus le vieux machin voulait que je prouve ma valeur au combat ! Est-ce que la puissance de mon attaque psychique meurtrière du cake agonisant  pour m’avoir enlevé mon plaisir ne suffisait pas ? Et voilà que Calvin se mettait à me défendre. Etrange. C’était vraiment le monde à l’envers ! Après s’être longuement expliqué avec Monsieur, nous nous sommes dirigés vers l’entrée pour accueillir l’invité dont le nom m’avait échappé. Ce n’était vraiment pas ma faute. La force du sucre m’attirait, m’attirait irrésistiblement vers ce buffet magnifique dressé au centre de la grande salle, garni de gâteries et d’apéritifs. Celui qui se démarquait le plus était un cake surmonté de coulis de framboise frais, parsemé d’une chantilly légère fraîchement battue par le cuisinier-pâtissier avec comme décoration en son sommet, un jeton de poker noir, le plus cher, sûrement d’un chocolat noir exquis. Hm quel délice… ! Je passai ma langue sur mes lèvres douces, les yeux pétillants, la cuiller brandie. Tant pis pour Calvin, s’il n’en voulait pas, cela en ferait plus pour mon bedon ! Pressé par mes hormones, je me séparai de Calvin en courant en fou furieux vers l’immense gâteau. D’ailleurs je crois que l’homme aux yeux rouge m’avait vu. Quelle importance ? Mon sourire s’agrandissait et la foule s’écartait autour de moi, trop effrayée par mes ondes meurtrières.

Un grand « splosssh » retentit dans la pièce. Mes yeux s’ouvrirent en horreur. Un homme grassouillet avait littéralement explosé le gâteau. Le coulis s’était retrouvé à moitié par terre. Le jeton noir avait disparu dans son ventre. Et il continuait à massacrer la pâtisserie des dieux. Un rire dément franchit mes lèvres. Lui, n’allait pas faire long feu. Au moment où la porte principale s’ouvrit pour laisser passer l’invité d’honneur, une tornade blonde sauta vers l’avant pour plaquer l’homme de graisse à terre, le secouant dans tous les sens pour lui faire recracher le gâteau. Des onomatopées s’élevèrent dans la foule, des oooh des aaah même des eeeeek ?! Le vieux avait fini étalé sur le sol, de la bave partout tellement je l’avais secoué un peu (trop ?) fort. Après un raclement de gorge et un regard sur l’assistance je compris que la mission était finie pour moi. Du moins jusqu’à ce qu’une ombre noire fonça sur le comte qui ne pouvait pas la voir…


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♦ Heartless Paradox ♦ (A)

avatar

Calvin Tartaros
♦ Heartless Paradox ♦ (A)


Messages : 169
Date d'inscription : 27/07/2013
Age : 20
Localisation : Troisième table de blackjack en entrant à gauche, casino d'Hôsenka


Carnet de voyage
Expérience:
387/3100  (387/3100)
Réputation :
0/100000  (0/100000)
Magie: Contrôle du sang


MessageSujet: Re: Jackpot 777 [Pv Calvin Tartaros & Skan Shinikage] Mer 23 Oct - 20:40

Au moment où Litchkielgk posait son soulier de cuir lustré sur le marbre presque aussi scintillant de l'entrée de l'édifice qui accueillait le prestigieux gala international, Les Madness Reapers l'accueillaient sans attendre d'être questionnés pour témoigner de leur identité et du rôle qu'ils avaient à jouer auprès de lui. Calvin entama tandis que le comte entrait, un briefing de sécurité qui se constituait de rappels de consignes élémentaires, et qui donnait plus de crédibilité à son rôle improvisé de garde du corps...  Comme il constatait que cet homme lui offrait une oreille attentive et respectueuse, et un regard vif et intelligent, l'enfant maudit se permit de le questionner sur ses capacités physiques et ses connaissances de l'autodéfense. Ses éclaircissements sur ce point rassurèrent Cal : ce point au moins s'opposait à la multitude d'obstacles qui entravaient la tâche des jeunes mages. Ce rapprochement offrait une occasion inespérée d'intégrer un homme d'une telle influence aux plans tordus que le Madness Reaper aux cheveux bleu tissait à ses heures perdues avec le fil des destinées des pauvres hommes qui tombaient sous ses crocs. Litchkielgk représentait de surcroît un challenge excitant au vu de son esprit vif et jeune, élément qui lui conférait aussi une myriade de possibilité à exploiter.

Tandis que Cal se plaisait à imaginer le jeune comte en train de jouer le dernier acte d'une pièce dans le rôle de l'assassin dont il aurait fait de lui, il lui apparut que son coéquipier ne se trouvait désormais plus dans le périmètre environnant leur client, un regard par dessus la foule et Calvin l'apercevait à l'extrémité opposée de la salle de bal, en train de martyriser un homme bien mis, d'un certain âge et en bon point, qui de toute évidence avait pour seul tort d'avoir trop forcé sur la pièce monté que visait le boulet glucophile qui constituait la moitié du binôme des Madness Reapers... Tendant entre la crise de nerfs et de panique, Calvin aurait voulu foncer sur la mêlée pour essayer de rétablir la situation, mais quelque chose attira son attention... une silhouette qui se rapprochait à une vitesse impressionnante dans l'angle mort de la vision du comte... Réflexe, Calvin porta la main gauche à sa manchette pour, d'un rapide coup d'ongle, ouvrir une large plaie au niveau de son poignet gauche et en extraire la quantité de sang nécessaire à invoquer autour de son poing serré, une épaisseur de roc écarlate ; puis faisant basculer rapidement son poids vers l'avant, asséna un coup sec dans le ventre de l'adversaire étonné, tout en poussant sur le côté le jeune comte qui n'avait encore rien remarqué. Ensuite, reportant son attention toute entière sur l'agresseur encore sonné d'avoir encaissé la puissance de deux élans croisés et la rudesse du roc écarlate dans le ventre, Cal exploita à nouveau son poing recouvert de sang durci pour percuter violemment le menton du mystérieux intrus et l'envoyer inconscient, ''knocked out'' au sol. L'immobilité que son état conférait au jeune home permit à Cal d'émettre un doute en constatant qu'il collait parfaitement à la description que lui avait faite Yû du troisième mage participant à la mission. Cependant le temps n'était pas aux réflexions, Cal alla vite s'occuper du cas de son coéquipier...

La confusion autour était palpable et donnait l'impression que personne n'était vraiment prêt à faire confiance à sa mémoire et que tous seraient prêts à témoigner pour n'importe quelle histoire qui leur serait servie, en se convaincant d'avoir effectivement vu ce qu'on leur dirait qu'ils ont vu... Excellent ! Alors que Yû s'acharnait encore sur le gros, Calvin se jeta sur lui et lui mit la main devant la bouche pour assourdir ses cris, puis créa un poignard de roc écarlate grâce à la plaie qu'il s'était ouverte en combattant contre l'agresseur qui était peut-être le troisième mage.
- Non! Stop!
Couvrant de son corps l'action à la vue de tous, il égorgea le pauvre homme puis plaça le poignard de sang entre les mains du cadavre, feignant la colère...
- Merde! Il s'est suicidé... on saura jamais qui l'a envoyé!
Déclara-t-il d'une voix destinée à tous ceux qui avaient assisté à la scène... Devant le regard interrogatif de Yû, il décida de le prendre à part pour lui expliquer ce qu'il devait dire:
- Si on te demande, tu dis que tu as remarqué qu'il dissimulait un poignard, tu as essayé de l'interroger mais il a voulu t'agresser, alors tu l'as maîtrisé mais, en voyant qu'il ne s'en sortirait pas, il s'est suicidé...
Yû lui servit un sourire malsain et acquiesça...

Ils revinrent vers le comte et, confirmant les soupçons de Cal, le Madness Reaper blond aida la personne qui avait subi les coups du Mad Puppeter à se relever en le questionnant sur l'origine de ses blessures, ce à quoi il répondit qu'il avait été agressé par quelqu'un qu'il n'avait pas vu... Soulagement, le comte non-plus n'avait rien vu puisque Cal l'avait poussé et tous les autres avaient eu leur attention captivée par le fait divers qui avait eu lieu près du buffet...
J'ai vu l'homme, mais il s'est échappé, il t'a frappé puis a essayé de poignarder le comte, mais je l'ai poussé à temps... Ensuite il s'est échappé, il avait un poignard rouge...
Il avait, fait passer pour complices un innocent qui ne pouvait plus témoigner et un personnage imaginaire, et, comme par magie, les trois mages venaient de sauver la vie du comte de Litchkielgk... C'était inespéré... L'homme, tout influent qu'il était, croyait ne rien de voir de moins que la vie à cette bande de bras-cassés... Et cela s'accompagnait forcément de l'acquisition de sa confiiance! Un pantin bien huilé rejoignait l'immense théâtre du marionnettiste sans cœur.

_________________
Why wouldn't you trust me Invité?

Calvin's theme: Blood
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: Jackpot 777 [Pv Calvin Tartaros & Skan Shinikage]

Revenir en haut Aller en bas

Jackpot 777 [Pv Calvin Tartaros & Skan Shinikage]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Je peux vous tuer ? ♫ - Skan Shinikage [FINIE]
» Skan Shinikage - Here come the Madness ♫ [En cours]
» Présentation de Skan ( En Cours)
» Recensement des Avatars
» Kokushibyō (Mort Noire)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG Magical World :: Le royaume de Fiore :: Hôsenka :: Le casino-